Qui a inspiré le personnage de Sherlock Holmes ?


01 juin 2019

Sherlock Holmes est loin d’être un personnage fictif créé de toutes pièces par l’imagination de son auteur ! En réalité, il est la reproduction presque exacte d’un homme qu’a beaucoup fréquenté le docteur Doyle et qui s’appelle Joseph Bell. Joseph Bell était un médecin militaire, et également professeur à l’hôpital d’Édimbourg ; Arthur Conan Doyle suivait son cours de médecine en 1877 et il était vraiment admiratif de son professeur !

Joseph Bell avait 39 ans quand notre célèbre écrivain a commencé à assister à ses cours. Pour vous le décrire, Bell avait un visage anguleux, le nez busqué, le regard perçant. C’était un homme qui avait beaucoup d’énergie, il était extrêmement cultivé, il avait beaucoup de bonnes et de belles manières, il adorait la poésie, il était d’ailleurs poète amateur, il était sportif, il était aussi passionné par les oiseaux.

Mais ce qu’il préférait par dessus tout, c’était les humains ou plutôt leurs comportements ! Du coup il passait son temps à étudier la manière de marcher de toutes les personnes qu’il croisait, il analysait les accents pour comprendre les origines de ses interlocuteurs, il regardait les mains et les visages, les vêtements lui en disaient aussi beaucoup sur chaque personne, et avec un grand nombre de ces éléments, il parvenait souvent à avoir des informations tout à fait proches de la réalité sur les personnes qu’il observait, il parvenait à déterminer beaucoup de choses. Et il demandait à ses élèves de faire pareil lorsqu’ils seraient au contact de patients. Joseph Bell adorait vraiment impressionner les gens et notamment ses patients et ses élèves ! Donc il faisait souvent des affirmations sur leur caractère et leur histoire, parfois même avant que la personne n’ait parlé. La phrase que l’élève Arthur Conan Doyle a retenu der son maître est la suivante : « Les yeux et les oreilles sont faits pour voir et entendre, la mémoire pour enregistrer les impressions reçues par les sens, et l'imagination pour forger une théorie. »

Arthur Conan Doyle se souvient d’ailleurs d’une anecdote à laquelle il avait assisté : un patient était venu consulter le docteur Bell. Et alors que Joseph Bell ne connaissait pas cet homme il avait affirmait que cet individu avait servi dans l'armée qu'il avait d’ailleurs dû quitté depuis peu.

Alors, Arthur Conan Doyle s’était demandé sur quels détails s’était appuyé Joseph Bell pour pour faire cette déduction. Et Joseph Bell avait expliqué que l’homme n'avait pas ôté son chapeau, ce qui était une pratique courante chez les militaires de l’époque. Sauf que s'il avait quitté l’armée depuis longtemps regagnant la société civile, il aurait perdu cette habitude qui était une forme d’impolitesse en société.

Si Joseph Bell était connu dans son université pour cet esprit d’observation et de déduction il était aussi connu par Shetland Yard qui fit appel à lui régulièrement notamment pour l’affaire du célèbre Jack l’éventreur !

Arthur Conan Doyle a donc pris Joseph Bell pour modèle et en a fait son Sherlock Holmes ! Et autour de ce personnage, il a inventé des histoires sensationnelles. D’ailleurs Arthur Conan Doyle a envoyé une lettre à son professeur quelques années plus tard en lui disant «C'est à vous, assurément, que je dois Sherlock Holmes ! » . Et ce qui est drôle c’est que le docteur Bell savait qu’Arthur Conan Doyle l'avait pris comme référence pour son œuvre et il a même préfacé l'un des livres de Sherlock Holmes.

Il y a une série de cinq téléfilms des années 2000 qui s’intitule Ourder Booms (Les Mystères du véritable Sherlock Holmes), et dans laquelle l'acteur britannique Ian Richardson interprète le rôle non pas de Sherlock Holmes mais de Joseph Bell. Et si vous aimez la bande-dessinée, y a l’excellent Joann Sfar qu’on connaît notamment pour avoir réalisé le chat du rabbin qui a romancé les aventures de Joseph Bell dans une BD intitulée Professeur Bell.