Critique du Film Le photographe


13 février 2020

Le photographe est un film Indien écrit et réalisé par Ritesh BATRA.

Avec sanya Malhotra et Farrukh Jaffar.

Synopsys :

Rafi est photographe à Bombay. Il vit chichement en attirant les passants pour les convaincre de prendre la pose devant la Grande Porte Monumentale pour immortaliser par une photo un moment de leur vie. Le soir il se retrouve avec ses compagnons de chambrée venus comme lui chercher le nécessaire pour vivre et subvenir aux besoins des leurs. Rafi orphelin a été élevé par ses sœurs ainées et sa grand-mère qui se désespere de le voir marié et veut se charger de lui trouver une femme. Pour déjouer son projet il lui envoie la photo d une jeune femme. C'est sans compter sur l'opiniâtreté de la grand-mère qui débarque pour faire connaissance avec l'élue.

Batra au travers de ses personnages raconte les inégalités sociales et plus précisément le poids de la tradition. Rafi est pauvre et doit rembourser une dette importante laissée par son père. Miloni jeune femme brillante, cultivée, issue d'un milieu social aisé est promis à un grand avenir. L'amour entre eux arrive pas à pas, lentement. J'avais beaucoup aimé le premier film de ce scénariste LUNCHBOX un véritable bijou. Pour retrouver cette atmosphère j'ai souhaité voir ce second long métrage. Certes Le Photographe n'a pas la même accroche mais il continue à analyser avec délicatesse les inégalités sociales qui n'en finissent pas de pervertir les relations amoureuses dans son pays. J'ai vu la société Indienne avec ses rigidités, ses préjugés. Batra raconte l 'inde d 'aujourd’hui prise en tenaille entre tradition et modernité.

Bombay sert de décor à cette histoire d'amour. Sa foule grouillante m'a semblé renvoyer une sensation de suffocation voulant être un rappel de l'entrave des valeurs passées. L'éclosion des sentiments amoureux entre les deux personnages principaux si éloignés l'un de l'autre parle d 'espoir et de progrès me semble-t-il. L'humour est bien présent dans les scènes entre l'énergique et truculente grand mère et la timide jeune fille.

Film romantique et social. L'intrigue est prévisible. La fin laisse la question en suspens: que vont devenir nos 2 personnages et leur attirance muette? A nous d'imaginer la suite en fonction de ce que nous pensons de la transition de la société indienne.

Marie-Claire Bergére