Aurore, le court-métrage : un projet ambitieux


31 janvier 2020

Aurore, 20 ans, est dans une chambre d’hôpital. Elle n’a pas vu le jour depuis l’accident qu’elle a oublié. Tous les jours, son petit ami, Léo, se déguise et se maquille en membre de sa famille à elle, pour lui rendre visite. Ce petit jeu lui fait tourner la tête. Les entretiens avec Léo deviennent de plus en plus compliqués, tendus et violents. Petit à petit, elle va se rappeler de cette nuit où tout a changé. Mais veut-elle découvrir cette vérité ?

Derrière ce projet : une équipe de plus de 30 étudiants de l’ESRA, Ecole Supérieure de Réalisation et de l’Audiovisuel. Chacun d’entre eux devait présenter un scénario, Aurore est celui de Valentin Neyrac. Ils ont moins de trois mois pour réaliser ce court-métrage de A à Z, de manière qu’il soit le plus professionnel possible.

Pour Valentin, le réalisateur, Aurore est "une histoire qui s’est forgée petit à petit dans (s)a tête et qui a pris une forme concrète récemment". Un point de vue différent de celui de Cécile, assistante réalisatrice, qui décrit le scénario comme étant "intéressant, pertinent, bien écrit. Le tournage, quant à lui, sera un challenge autant technique qu’organisationnel". Alors que Teddy, directeur de production, le qualifie de "scénario changeant du quotidien, qui aborde un sujet inconnu pour le spectateur et étant très intéressant à représenter".

Tous les trois sont pris d’un enthousiasme inconsidérable de voir, jour après jour, leur projet se concrétiser. Mais de ce fait, ils ont besoin d’aide… Ils ont choisi de financer leur projet à l’aide d’une plateforme de financement participatif. La page Ulule est ouverte depuis le lundi 27 janvier. Ils ont jusqu’au lundi 16 mars pour récolter la somme totale de 4 000 €.

FaceBook | Ulule | Site internet