OLIVIER DAVIAUD ET LA MUSIQUE DE PETIT VAMPIRE


05 novembre 2020

Destiné à un jeune public, Petit Vampire est un film qui véhicule un grand nombre de dimensions, qu’elles soient liées à la psychologie, à l’enfance, à la réflexion sur le monde des adultes ; et de ce fait n’est pas aussi simple d’approche que l’on pourrait le penser. Porté par cette volonté de présenter un film original et dénué de toute niaiserie, il fallait que le score de OLIVIER DAVIAUD soit à la hauteur !

La musique de OLIVIER DAVIAUD est à elle seule une découverte, éminemment sympathique et ne prenant pas les enfants pour des « imbéciles » ; aussi : au revoir les phrases répétitives, les accords indigestes - nous sommes surpris par l’inventivité, la douceur qui émane de certaines pistes, ou de ces envolées superbes et enthousiastes (Ouverture, le générique de début ou A l'abordage ! par exemple) sans oublier la poésie omniprésente qui rend hommage à l’œuvre de Joann Sfar.
Il y a en plus - et les enfants y seront sensibles - toute une panoplie d’instruments qui jouent délicatement, parfois en solo, et qui soulignent le côté magique (ou plutôt fantastique) des images ; ainsi que ces voix et ces chansons. De la sorte l’immersion est favorisée et nul doute que des petits (ravis) aux grands (comblés), chacun trouvera ce qu’il cherche au sein de cette composition jolie, fraiche et sincère.
Plutôt marqué par une certaine nostalgie, dans l’emploi de certains motifs, de mélodies qui font appel à nos souvenirs, le score de Petit Vampire joue de cette corde sensible, nous ramenant à des instants merveilleux et enfantins, et tout cela procure un indicible bien-être.

Nous sommes aujourd’hui agréablement surpris de constater ces placements mélodiques, cet emploi d’une « forme d’élégance musicale » sur les œuvres d’animations produites en France et sorties récemment. Et ce ne sont certes pas les musiques de Guillaume Poyet sur YAKARI ou Florencia Di Concilio sur CALAMITY qui nous contrediront. Car entre poésie, beauté, réflexion et axe mélodique ; c’est une approche particulièrement osée pour ce milieu du film d’animation, trop souvent conservateur et frileux ; et qui finalement s’avère si rassurante ici et donne vie à cette composition à l’écoute de laquelle nous sommes conviés !
Rappelez-vous les contraintes liées à la production (à la recherche de la rentabilité ou de l’audience) et vous vous souviendrez alors à quel point il est compliqué d’avoir un score original et beau sans budget, ni concertation. Aussi rendons grâce à ces réalisateurs et ces producteurs qui se concertent, tentant de trouver le meilleur choix possible et ce faisant d’offrir un vrai spectacle.

Une belle musique signée OLIVIER DAVIAUD, et qui sort sous le label 22D Music (celui-là même de CALAMITY).
Le vinyle sera disponible à compter du 13 novembre 2020 !

VinylePetitVampire.jpg (291 KB)


PETIT VAMPIRE
LABEL | 22D Music
01. Prologue (Je m'en vais pour de bon) 01:07
02. Ouverture 03:58
03. Générique début 02:05
04. Procession 00:53
05. Petit Vampire va à l'école 01:04
06. Qui es-tu ? Un vampire ! 01:20
07. Petite valse swing 02:39
08. Dans la lande 01:42
09. Le cauchemar de Petit Vampire 01:39
10. Cache-cache peinture 00:59
11. Pandora couche Petit Vampire 01:09
12. Le vol des copains 00:49
13. Qu'est-ce qu'on se marre 00:34
14. Face au capitaine 01:36
15. La fête sur le bateau 02:14
16. Dans les bras de Pandora 00:57
17. Incognito 00:50
18. Qu'est-ce qui arrive à mon bateau ? 01:17
19. Imagine un beau prince 01:48
20. Pourquoi tu renifles ? 01:17
21. Le bateau s'envole 02:23
22. Trop du bien de pleurer avec vous (Marche Klezmer) 02:10
23. Vers la jonque 01:29
24. A l'abordage ! 03:49
25. Le chien le plus génial du monde 01:52
26. Prince et princesse 01:14
27. Générique fin 02:39
28. Epilogue (300 ans que j'ai 10 ans) 01:19


Sylvain Ménard, Novembre 2020